Côte-Rôtie

Historique :

Le vignoble de Côte-Rôtie est le plus ancien de la Vallée du Rhône. Certains auteurs grecs et latins (le naturaliste Pline l'ancien, l'historien Plutarque ou encore le poète Martial ) évoquaient déjà le vin de Côte-Rôtie dans leurs ouvrages. Au cours des siècles, sa renommée n'a cessé de croître. A son apogée en 1890, le phylloxera puis la Grande guerre 1914-1918 ruinent tous les efforts des vignerons.

En 1936, l'appellation Côte-Rôtie est créée par un décret de l'INAO. Après des décennies de difficultés et l'abandon d'une partie des Côteaux, le vignoble repartira sur de nouvelles bases dans les années 1970 sous l'impulsion d'une nouvelle génération de vignerons. Aujourd'hui ils sont plus de 100 à cultiver les vignes et à exporter les vins de la Côte-Rotie au quatre coins du monde.

 

Situation géographique :

Le vignoble est situé au sud de Vienne sur la Rive droite du Rhône. L'appellation est localisée sur les communes d'Ampuis, Saint-Cyr-sur-Rhône et Tupins-Sémons.  Il est accroché aux Côteaux abruptes et spectaculaires (jusqu'à 60° de pente) de la Côte Brune et de la Côte blonde. Les vignes sont soutenus par des "cheys", murets en pierres afin de soutenir le sol. La configuration du vignoble implique beaucoup d'efforts et de patience. Ce travail est récompensé par la qualité des vins obtenus, à la fois fins, concentrés, complexes et élégants.

Le climat est semi continental de type "lyonnais" : les hivers sont tempérés, les étés chauds et secs avec des précipitations régulières. L'exposition du vignoble permet d'être épargné par le vent du nord et de bénéficier des vents du sud, salutaires pour la maturité des raisins et leur bon état sanitaire.

Le vignoble occupe une surface d'environ 290 hectares en production.
 

Le terroir et les cépages :

Le vignoble de la Côte-Rôtie est planté sur des roches métamorphiques. Au nord, (Côte Brune) : les sols sont de couleurs "brun" et reposent sur une roche-mère de Micaschistes. Au sud (La Côte Blonde),  les vignes sont plantées sur une roche-mère de Gneiss et de Migmatites. Cette roche mère présente de nombreuses fractures permettant aux racines des vignes de puiser l’eau et leurs éléments nutritifs.

Le cépage roi de la Côte-Rôtie est la syrah. Ce terroir particulier lui permet de s'exprimer à merveille et de donner naissance à des vins avec une aptitude exceptionnelle au vieillissement.

Il est possible de lui associer (Jusqu'à 20% maximum) le viognier, cépage local blanc réputé pour son fruité et sa finesse. 

 

Profil aromatique de vins de la Côte-Rôtie : 

Ce grand vin rouge dévoile une belle robe profonde, impénétrable.

Le nez offre une palette aromatique riche et complexe sur les fruits rouges (cerise, fraise, framboise), les fruits noirs (mûre, cassis), avec des notes florales (violette) et d'épices (poivre, cannelle et reglisse). L'élevage apporte une touche boisée, de vanille et grillées. L'évolution dans le temps donne de l'ampleur au vin et laisse apparaître des notes de sous-bois, de cuir et de torréfaction (tabac, notes chocolatées ou de café). 

La bouche d'une Côte Rotie est riche, puissante, tannique mais équilibrée par une belle minéralité. Elle s'achève longue, gourmande et fraiche. Avec le temps, les tannins s'assouplissent, la puissance laisse la place à la finesse et la complexité s'installe.

C'est un vin de grande garde.

 

Quels plats servir avec une Côte-Rôtie  ?

Une Côte-Rôtie accompagnera un plat puissant comme un gibier, des plats truffés,  un navarin d'agneau, une dinde aux marrons ou encore un fromage comme le livarot ou le munster.

   

Les domaines en AOC Côte-Rôtie :

Actuellement nous vous proposons les belles cuvées du domaine Patrick & Christophe Bonnefond avec les cuvées Les Rochains, Côte Rozier et Colline de Couzou.

Affichage 1-2 de 2 article(s)
Affichage 1-2 de 2 article(s)