Domaine Nicolas Rossignol

Voici un domaine remarquable de Bourgogne, installé sur la Côte de Beaune et dirigé avec talent par Nicolas Rossignol, qui possède 16 ha de vignes sur des communes prestigieuses comme Volnay, Pernand-Vergelesses, Pommard, ou encore Aloxe-Corton... L'ensemble de la gamme est hautement recommandable avec de vins structurés offrant beaucoup de fruit, de profondeur et de superbes longueurs en bouche , quelque soit les millésimes, grâce à des élevages haute couture et parfaitement maîtrisés.

Présentation du domaine Nicolas Rossignol :

Nicolas Rossignol représente la 5ème génération de vignerons sur les terroirs de Volnay. Il perpétue la tradition familiale en vinifiant depuis 1994 au sein du Domaine Rossignol-Jeanniard.

Après une formation technique au lycée viticole de Beaune, Nicolas met en pratique ses connaissances au cours de plusieurs stages, au Domaine Joseph Voillot à Volnay, au Domaine Louis Latour en Ardèche ou encore au Domaine du Vieux Télégraphe à Châteauneuf-du-Pape.

Afin de parfaire ses connaissances, il part vinifier en Afrique du Sud au Domaine BOSCHENDAL en 1995 puis à Bordeaux au Château LA CARDONNE régit par les équipes du Château LAFITE ROTHSCHILD.

En 1997, il créé son propre domaine à partir de 3 hectares de vignes sur les communes de Volnay, Pommard, Beaune, Aloxe-Corton et Pernand-Vergelesses.

À partir de 1998, la superficie globale des domaines ROSSIGNOL-JEANNIARD et NICOLAS ROSSIGNOL compte pas loin de 16 hectares.

En 2005, il acquiert 2.5 hectares supplémentaires sur de nouvelles appellations comme Savigny-les-Beaune 1ers Crus Fourneaux et Lavières ainsi que  Beaune 1er Cru Clos du Roy, provenant du domaine ROBERT AMPEAU à Meursault.

En 2011, les domaines ROSSIGNOL-JEANNIARD et NICOLAS ROSSIGNOL fusionnent. Tout en conservant une étiquette « Domaine Nicolas Rossignol » . Le nouveau domaine compte désormais près de 30 appellations. 

En 2014, 1.5 hectares en appellations Pommard 1er Cru et Pommard viennent compléter la gamme.

Mode cultural : 

Les vins du domaine Nicolas Rossignol sont produits à partir de raisins rigoureusement sélectionnés, issus de vignes cultivées selon des techniques de viticulture traditionnelles inspirées de la Biodynamie.  

Le vignoble est conduit en lutte raisonnée en tenant compte de l’influence lunaire pour le travail de la vigne et l’élevage des vins. 

Aucun désherbant chimique n’est utilisé : seul le labour permet un entretien du sol.

La récolte :

Les vendanges sont  manuelles et effectuées en petites caisses de 8kg afin d'éviter toute manipulation entre le moment du ramassage et la table de tri. 

A la cave les grappes sont triés sur une table vibrante éliminant insectes, grumes sèches, ou toutes particules extérieures au raisin et le cas échéant la rosée du matin.

Les grappes sont ensuite soit égrappées, afin de séparer les grumes des Raffles, sans éclatement des peaux afin de préserver l’intégrité du fruit., soit mises en cuve directe, sans autre manipulation (vendange entière).

Les raisins sont ensuite encuvés en respectant particulièrement le fruits (utilisation d'un tapis roulant).

Vinification et élevage :

Après l’encuvage, un remontage modéré est effectué pour homogénéiser les jus. La fermentation alcoolique se fait ensuite en levures indigènes. Elle dure entre 6 à 8 jours. avec un contrôle des températures.

Le pigeage qui consiste à remettre la matière solide qui s’est accumulée en surface lors de la fermentation dans le fond de la cuve. Cette étape permet de moduler l’extraction de la matière du vin.

Le remontage, c’est le fait de remonter le jus du fond de la cuve par pompage et de le reverser sur le dessus de la cuve. Cette étape permet une bonne oxygénation du vin afin d’affiner sa structure. La fréquence ainsi que la durée des pigeages et des remontages sont modulées en fonction des millésimes pour tenir compte des conditions de récoltes. Une dégustation technique est réalisée tous les jours afin de déterminer la durée du cuvage. Les vins de goutte (partie liquide) et de presse (partie solide pressée) sont séparés puis réincorporés si besoin après dégustation. Les vins sont ensuite « entonnés » (mis en fût) par gravité.

L’élevage varie de 10 à 20 mois selon le millésime. Il s’effectue sur lies fines donc les vins ne sont jamais soutirés. Les fûts et en particulier la provenance des bois, sont rigoureusement sélectionnés afin de respecter au mieux l’accord entre les terroirs et le caractère de chaque vin. Le pourcentage de fûts neufs est adapté selon l’année et le terroir, de 0 à 50 %.

La fermentation malolactique est retardée afin qu’elle se déclenche environ 6 mois plus tard, au printemps suivant, donnant ainsi plus de complexité aromatique et de structure au vin. Le calendrier lunaire va influencer la fin d’élevage : les vins sur lies sont soutirés et mis en masse pour homogénéiser la cuvée.

La mise en bouteille est effectuée quelques semaines après sans collage ni filtration.

En savoir plus add

Affichage 1-16 de 16 article(s)
Affichage 1-16 de 16 article(s)