PlanetevinVente Bordeaux Bourgogne Rhône Loire Languedoc
Recherche



Nouveauté
Côtes du Roussillon villages 2015 
Clos des Fées
Vieilles vignes Coffret Bois individuel60 €
Coup de coeur
Gaillac doux 2009 
Domaine Rotier
Les Gravels14,50 €
Actualités
Domaine Dujac : Réservation Millésime 2017 - Offre VIP
Domaine Dujac - Offre Fidélité VIP Réservation du millésime... [lire la suite]

Toutes les actus du site
Vente de vin en ligne

Château Lagrange - Saint Julien de Beychevelle


"Les terres sur lesquelles a été fondé le Château Lagrange sont mentionnées dès le XIIIe siècle et la production de vin, bien qu’activité annexe du domaine, débute au Moyen Âge. Le renom du cru est installé dès le XVIIIe siècle par les familles de Brane et Arbouet, auxquelles succède Jean Valère Cabarrus, qui fit construire en 1820 la Tour Toscane caractéristique du domaine. En 1842, le Château Lagrange est racheté à John Lewis Brown par le Comte Tanneguy Duchâtel. Celui qui est alors ministre de l’Intérieur de Louis-Philippe s’investit pleinement dans la mise en valeur de sa propriété de Saint-Julien, modernisant les installations et étendant le vignoble. Sous son impulsion, le Château Lagrange est classé troisième cru lors du classement du Médoc en 1855, pour la qualité constante de ses vins. Après la mort du Comte Duchâtel, la propriété périclite. La famille Cendoya, propriétaire du cru à partir de 1925 vend progressivement des parcelles du vignoble aux exploitations voisines et le vin de Lagrange voit son prestige décliner. Château Lagrange est désormais sous pavillon japonais." Revue des vins de France



Par petites touches, ce château, acquis en 1983 par le groupe japonais Suntory, avance et progresse dans la recherche de l’excellence. De nombreux travaux ont été réalisés : les bâtiments d’exploitation, l’outil de vinification et les vignobles ont été progressivement améliorés et les méthodes culturales adaptées. Au fil de ces vingt dernières années, Lagrange est devenu l’un des châteaux les plus réguliers du Médoc, produisant un vin structuré, racé et toujours très équilibré. Le second vin, Les Fiefs de Lagrange, demeure l’une des meilleures affaires de la région.


Les vins : la dégustation en bouteille des 2014 et 2013 nous laisse le sentiment que le cru s’assouplit au profit de la densité et de la puissance. Ces deux millésimes sont apparus un peu trop tendres."


"Les vendanges sont manuelles. La vinification est conduite dans un ensemble imposant de 63 cuves inox thermorégulées de 66 à 220 hl pendant des périodes allant de 15 à 25 jours et à une température ne dépassant pas 30°C. Après sélection des cuvées issues des meilleures vignes (âge moyen supérieur à 30 ans) et assemblage, l’élevage d’une vingtaine de mois est conduit en barriques de chêne (60% de barriques neuves). Le collage est réalisé au blanc d’œuf frais avec soutirages "à la bougie". Les vins sont très classiquement Saint-Julien, mariant élégance, profondeur et puissance. Généreux, concentrés, moelleux, ils font preuve d’une certaine rigueur dans les premières années mais leur grande capacité de garde, qui peut atteindre souvent une vingtaine d’années, leur permet de développer un bouquet d’une richesse exceptionnelle. Grand terroir, équipements les plus performants, équipe très professionnelle ont permis à Lagrange une grande régularité de qualité à un niveau digne des meilleurs Saint-Julien. La production annuelle est d’environ 300.000 bouteilles." Source ; Le Figaro